Interview de Gildas LEPETIT-CASTEL

dans le cadre du ciné concert "Ma rencontre"

Il n’y a actuellement pas d’événement ouvert à l’inscription.

Vendredi 11 septembre à 19h :
Une soirée cinéma à la croisée des arts...

1/Vernissage de l’exposition "Other Stories" de Gildas Lepetit-Castel et Flore Willefert ainsi que la restitution d’un atelier mené en août en lien avec le film "Amorces"

2/Projection du court-métrage participatif "Amorces", réalisé en août 2020 dans le cadre d’un atelier mené en collaboration avec l’association Interleukin’.

3/Ciné-concert suivi d’une discussion sur la résonance dans les images

Gratuit sur réservation au 03.27.22.25.20 ou par mail à douchy.culture gmail.com Tarif unique : 4€ le soir même

  • Bonjour Gildas, vous serez au cinéma de l’Imaginaire ce vendredi pour la projection de "Ma rencontre" en version ciné-concert et le vernissage de l’exposition "Other Stories". Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, Je suis essentiellement auteur-photographe et enseignant. Je partage donc ma vie entre la réalisation de séries photographiques et l’enseignement de ma passion (dans 2 écoles supérieures). Je réalise également de nombreux ouvrages de type monographique et rédige également des guides plus théoriques et philosophiques pour les éditions Eyrolles. A côté j’aime jouer de la guitare et animer les images qui trainent dans ma tête.

  • Cette première soirée de rentrée au cinéma de l’Imaginaire, sera justement "à la croisée des arts" avec un film, de la musique et une exposition photographique. Vous êtes touche-à-tout ? Quel est votre parcours ?

L’image est entrée dans ma vie dès mon plus jeune âge comme un échappatoire à la réalité pesante..C’est lors de mes études en arts appliqués que la photographie argentique s’est imposée comme une évidence. Voir l’image apparaitre doucement sur un rectangle de papier blanc est une expérience marquante. Je suis devenu ce que l’on nomme auteur-photographe, mais je n’aime pas les cloisons alors j’ai rapidement commencé à enrichir ma démarche des autres arts qui me passionnent et me nourrissent : la musique, le cinéma et le graphisme. Mon grand-père m’emmenait souvent au cinéma et j’ai gardé des souvenirs très forts de ces moments presque suspendus. J’essaie à travers mes créations de véhiculer des émotions, des sensations qui pourront résonner dans la vie de ce qui les regardent..Le cinéma est en cela un moyen merveilleux car le son et l’image, lorsqu’ils ne font pas double emploi, offrent une palette quasi-illimité de possibilités de s’exprimer. Ma compagne, Flore, avec qui j’ai conçu ce film et cette exposition à la même boulimie créative. C’est un avantage de vivre avec quelqu’un qui partage cette même nécessité de créer au quotidien car tout le monde n’accepterait pas. C’est un mode de vie.

  • Vous avez posté sur Youtube, 4 vidéos intitulées "AMORCE" pour parler de votre film "Ma rencontre" mais également pour proposer un travail participatif qui sera diffusé en ouverture de séance, mais vous n’en êtes pas à votre coup d’essai. En effet, durant le confinement vous avez posté des vidéos "Expirer des images" où vous abordiez différentes thématiques de la photographie avec à la fin un petit exercice pratique à réaliser sans sortir de chez soi. C’est important pour vous de créer/de faire créer sans cesse ? Et plus encore, c’est important pour vous que ce soit accessible partout et pour tout le monde via les plateformes de visionnement ?

Vous tenez là toute les réponses ! OUI. L’art ne doit pas être que dans les musées. L’art doit être présent dans la rue, à la télévision, dans les hôtels et attention je ne parle pas que de beaux objets designs ou de reproductions que l’on voit partout façon "magasin de décoration" ! Bref, je suis pour diffuser des fragments créatifs, des incitations à voir ou à penser, un peu partout où on ne s’attend pas forcément à les découvrir. Partager, amener les gens à écouter leurs sens pour créer et s’exprimer est pour moi une raison de vivre depuis bientôt 20 ans. Le petit court-métrage "AMORCE" qui sera projeté en amont de "MA RENCONTRE" est réalisé sur un système participatif : voix comme images ! Et bien que mon film soit très personnel, presque autobiographique, il y a plusieurs scènes écrites avec une compagnie de théâtre de Sallaumines que j’ai eu la chance d’avoir en atelier.

  • Dans la même idée, votre film "Ma rencontre" est disponible en ligne, pourquoi venir le voir au Cinéma de l’Imaginaire ?

Un cinéma c’est un écran, un GRAND écran qui vous plonge dans le regard d’un auteur. Rien ne vaut cette lecture ou relecture d’une œuvre. Et puis le fait d’entendre la musique jouée / improvisée en direct à la guitare avec les immanquables fausses-notes qui viennent finalement rappeler que, comme le disait Godard "ce n’est pas une image juste mais juste une image". Une vision, un regard.

Dans la même rubrique